naar top
Menu
Logo Print

Auteurs:
Prof. ir. Wim Boydens, professeur invité UGent, CSTO boydens sustainable engineering group
Prof. dr. ir. Lieve Helsen, professeur ordinaire KU Leuven, responsable académique domaine systèmes thermiques EnergyVille

POINTS D'ATTENTION

L'activation du noyau de béton réclame, du concept à la mise en service, une attention particulière des parties impliquées.

Compact et isolé

Les différents régimes de fonctionnement d'un bâtiment GEOTABS (source Clara Verhelst, KULeuven) Bien entendu, l'architecte doit veiller, comme dans chaque projet performant contemporain, à ce que le bâtiment soit suffisamment compact, bien isolé et armé d'un point de vie architectural contre un trop grand impact causé par la chaleur solaire et les conditions estivales sur la maison.


Réglage de la température

TABS (Thermally Activated Building Systems) est un concept de climatisation littéralement intégré qui, au départ des aspects multidisciplinaires, doit grandir en un projet définitif. Il est important de savoir que ce concept réalise un transfert de chaleur uniforme et agréable. Cette part de rayonnement importante fait en sorte qu'on ressent un même confort avec des températures de local plus atténuées. Le réglage de la température peut donc être nettement plus économe en énergie.

Utilisez un système secondaire

La mise en oeuvre d'un système secondaire est préconisé. La lenteur du système lors des journées d'entre-saison typiques, l'ajustement rapide et dynamique dans le cas d'une demande de température qui change rapidement, tout comme la réponse aux pics hivernaux, sont de préférence assurés ou complétés par un petit élément dynamique (un convecteur, un radiateur ou le chauffage de l'air de ventilation). L'activation du noyau de béton procure en effet un chauffage de base permanent qui peut être alimenté par une technologie très économique, en songeant avant tout à une application de pompe à chaleur (air-eau ou sol-eau). Les collecteurs solaires et un raccordement à un réseau de chaleur, e.a., entrent aussi en considération. Le refroidissement peut être livré par la mise en oeuvre passive du froid du sol, l'utilisation de la température nocturne avec une tour de refroidissement insérée ou l'utilisation d'une pompe à chaleur air-eau réversible. Le refroidissement passif s'effectue dans ce qu'on appelle le concept GEOTABS, de plus amples explications suivent.

Concept

L'activation du noyau de béton assure un chauffage de base permanent qui peut être alimenté par une technologie très économique, qui nous fait penser avant tout à une application de pompe à chaleur (air-eau ou sol-eau) Dans le concept, l'approche devient plus complexe selon les dimensions et l'utilisation du bâtiment à ériger. Vous pouvez vous adresser auprès de divers fournisseurs de réseaux de conduites pour les données d'émission à l'état stationnaire pour des situations d'encastrement typiques. De nombreux fournisseurs disposent d'une bibliothèque de situations qui donnent les bonnes directives pour des applications standard. Dans nos contrées et avec nos conditions climatiques, le chauffage prime dans nos bâtiments. C'est pourquoi la demande de chaleur (ou demande de froid) dans les conditions de conception de base pour projets plus petits est prise en compte de façon normative, on veille à ce que le système secondaire dynamique, avec l'ANB, puisse répondre à la demande de chaleur et à ce qu'environ un quart de la puissance puisse être assuré de façon dynamique (par le radiateur, le convecteur, …). Cette part dépend en réalité des propriétés de l'enveloppe du bâtiment et du profil attendu des sources de chaleur qui fonctionnent dans le local.


Simulations

Des projets plus grands peuvent être pris en charge avec une meilleure optimisation des coûts par la simulation réelle du comportement dynamique. Nous pouvons effectivement 'préparer' l'ANB pendant la nuit pour une 'charge de base' et laisser surtout le système secondaire piloter la production en journée, nous économisons ainsi sur la puissance installée. Nous pouvons aussi déduire de simulations (à l'aide d'un modèle informatique du projet de construction), quel rapport TABS/système secondaire utiliser en fonction de l'utilisation du bâtiment et de la qualité de l'enveloppe du bâtiment. Il est évident que,dans cette phase, nous pouvons inclure la technologie de production thermique et le réglage automatique du système dans la simulation, car le coût d'utilisation représentera une part importante de l'évaluation des coûts. En effet, le concept et le réglage s'influencent fortement. Bien que de nombreux avantages soient liés aux concepts TABS, l'approche dynamique effraie encore quelque peu les concepteurs plus traditionnels.

L'exécution des simulations dynamiques donne une compréhension plus profonde du fonctionnement du concept et permet aussi d'optimiser l'investissement. Le supplément pour cette approche se récupère quasi immédiatement par les investisseurs. De plus en plus, on propose des logiciels de simulation conviviaux associés à une offre étendue de formations qualitatives (voir aussi www.ibpsa-nvl.org).